L'emploi d'avenir
Accueil
Actualités
Qui sommes nous?
Nos Services
Nos Actions
Galerie
Le Groupement
L'emploi d'avenir
Offres d'emploi
Coordonnées
Contact
Partenaires

 

Prenez des informations, dès aujourd'hui...

     Plaquette sur l'emploi d'avenir   

Guide de l'employeur

Livre blanc sur l'emploi d'avenir

Signature de 1000 emplois d’avenir avec le Ministère des Sports, de la Jeunesse,

de l’Education populaire et de la Vie associative :

Mardi 23 avril, Valérie Fourneyron a signé avec la Fédération Nationale Professions Sport et Loisirs (FNPSL) une convention cadre portant création de 1000 emplois d’avenir.

 

 Un mois après la signature de 1 000 emplois d’avenir avec la FFF, Valérie Fourneyron a signé au siège de la MACIF mardi 23 avril avec la Fédération Nationale Professions Sport et Loisirs (FNPSL) une convention cadre portant création de 1 000 emplois d’avenir.

La FNSPL a estimé que les Emplois d’Avenir cor­res­pon­daient exactement aux besoins des associations du sport et des loisirs. Elle a édité un livre blanc en ce sens et s’est engagée à recruter ou à accom­pa­gner le recrutement de 1000 col­la­bo­ra­teurs. La Fédération Nationale Profession Sport et Loisirs travaille ainsi depuis plusieurs mois avec l’ensemble de son réseau à la mise en place opé­ra­tion­nelle de ses recrutements (com­mu­ni­ca­tion aux associations sportives, montages financiers, construction de parcours de formation et tutorat…). Comme l’a indiqué la ministre « Les associations sportives ont bien compris que leur déve­lop­pe­ment s’appuie sur deux piliers : l’équipement et l’encadrement. Les emplois d’avenir apporteront au mouvement sportif la pos­si­bi­lité de former leurs futurs éducateurs, entraîneurs, ges­tion­nai­res, res­pon­sa­bles de l’entretien des équipements, formateurs sport-santé… »

 

 

L’ouverture de la conférence s’est présentée par :

  • Jean-Philippe Poulnot, Délégué Macif
  • Nicolas Verdon, Président de la Fédération Nationale Profession Sport & Loisirs
  • Nathalie Hanet, Conseillère Technique de Michel Sapin, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social

 En amont de cette signature étaient organisées deux tables rondes :

 

Table ronde n°1 : "Les besoins des associations et le choix de la formation qualifiante"

Pascal Deguilhem, Député de Dordogne, membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation

Frédéric Steinberg, Sous-direction de l’emploi et des formations, Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative

Claude Hüe, Présidente de la Fédération Française de Randonnée Pédestre

*       Frédéric Bas, Directeur du Pôle Emploi Formation de l’UCPA

 

Table ronde n°2 : " L’insertion professionnelle des emplois d’avenir : les atouts du secteur du sport et des loisirs"

Nathalie Hanet, Conseillère Technique de Michel Sapin, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social

Sébastien Darrigrand, Délégué Général de l’USGERES

Marie Barsacq, Directrice Générale Adjointe de la Fédération Française de Football

Jean-Philippe Poulnot, Délégué Macif

 

 

La signature de ces 1 000 emplois d’avenir sup­plé­men­tai­res avec la FNPSL est un pas de plus dans la bataille engagée par le gou­ver­ne­ment pour l’emploi des jeunes.

Les associations et fédérations sportives représentent un potentiel important en termes de création d’emplois. Ce sont effec­ti­ve­ment des secteurs porteurs qui offrent des débouchés variés pour les jeunes. Un jeune engagé dans une filière sportive a 9 chances sur 10 de trouver un emploi. Depuis 1990 en France, la progression de l’emploi salarié dans le sport a été quatre fois plus rapide que l’emploi salarié global.

 

A propos des Emplois d’Avenir

Les emplois d’avenir sont accessibles aux jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les travailleurs han­di­ca­pés) :

• sans diplôme ;

• peu qualifiés et recherchant un emploi depuis plus de 6 mois au cours des 12 derniers mois ;

• résidant prioritairement en zone urbaine sensible (ZUS) ou en outre-mer ou en zone de revitalisation rurale (ZRR), à titre exceptionnel jusqu’au niveau du premier cycle de l’enseignement supérieur et recherchant un emploi depuis plus de 12 mois au cours des 18 derniers mois.

 

 

Un emploi d’avenir, c’est :

Pour les jeunes :

• un CDI ou CDD de 1 à 3 ans

• à temps plein (sauf exception liée à la situation du jeune)

• une formation pour apprendre un métier

• la reconnaissance des compétences acquises pendant l’emploi d’avenir

 Pour les employeurs :

• l’embauche d’un jeune motivé

• une aide de l’Etat pour 3 ans à hauteur de 75 % de la rémunération brute mensuelle au niveau du SMIC ou 35% pour les employeurs du secteur marchand

• un accompagnement par la mission locale pour construire le parcours du jeune

 

Plus d’informations sur : www.sports.gouv.fr

© 2013